Accueil  --  Actualités  --  Textes

 


LISTE DE SUPERVISEURS


 

REZO Travail Social
Connexion au REZO Travail Social

 

ASIE-PSYCHASOC
11, Grand Rue Jean Moulin
34000 Montpellier

Tél : 04 67 54 91 97
asies@psychasoc.com

 

   

Kiosque > fiche livre

Parole d'éduc : Educateur spécialisé au quotidien

Parole d'éduc : Educateur spécialisé au quotidien
érès
31/12/1994

Commander cet ouvrage

Mais comment les éducateurs s'y prennent-ils ? Que peuvent-ils dire et écrire de ce qu'ils font ?

Cet ouvrage dégage une voie pour répondre à ces questions. Si l'environnement de l'éducation spéciale, le contexte de crise sociale dans lequel elle s'exerce, est relativement bien connu, ce qui constitue le coeur du travail éducatif, la rencontre singulière, un par un, avec des sujets en grande souffrance, reste encore à explorer. Avec pour point d'appui l'expérience et la théorie de la psychanalyse, l'auteur essaie de fonder en raison l'acte éducatif. Les éducateurs s'investissent dans les petites choses du quotidien pour permettre à d'autres de construire au jour le jour leur propre vie. Bien souvent le travail éducatif ne se voit pas. Et pourtant les éducateurs ne ménagent ni leur peine ni leur réflexion. Mais il leur manque trop souvent "les mots pour le dire".

A la croisée de la réflexion théorique et de la pratique vécue, entre dire et faire, cet ouvrage est une tentative d'ouverture dans une profession de l'ombre, en mal de reconnaissance sociale, une profession jeune aussi, dont les acteurs , ces bricoleurs du quotidien, essaient de définir le territoire.

Depuis quelques années en France un certain nombre de travailleurs sociaux se sont mis au travail pour essayer de construire les coordonnées de leur acte. Pour sa part l'auteur s'est engagé avec quelques collègues à dégager l'impact du discours psychanalytique sur les pratiques sociales. Nous avons posé une évidence au début de notre réflexion dont il convient de tirer toute les conséquences: quelque soit la nature de l'intervention sociale, la matérialité de l'aide apportée, l'action se fonde sur un certain nombre de paroles échangées. La question essentielle revient alors à se demander quelle parole, quel échange ont été décisifs dans une relation d'aide réussie et à en tirer un enseignement qui soit transférable à d'autres situations et transmissible à des collègues ou futurs collègues. Même si l'intervention sociale relève d'une logique différente de celle de la cure analytique, un certain nombre de concepts semblent pertinents pour formaliser les actes que posent les praticiens sociaux. Des concepts comme ceux de "transfert", "réalité", "demande", "objet"... méritent d'être travaillés dans le champ social afin de dégager la spécificité de l'acte engagé. La psychanalyse en tant que tel, et particulièrement l'enseignement de Jacques Lacan, devrait permettre de formaliser ce "savoir qui ne se sait pas", issu comme conséquence de poser l'inconscient en jeu chez chaque sujet (qu'il soit travailleur social ou usager) dans toute rencontre.

L'auteur s'appuie sur son expérience pratique d'éducateur de plusieurs années: en lieu d'accueil, auprès d'enfants psychotiques, d'adultes malades mentaux, de jeunes toxicomanes et délinquants. Il reprendra certaines questions autour de la clinique et de l'éthique qu'il essaie de partager avec des élèves éducateurs dans le cadre de la formation. Il argumente à partir des travaux de deux groupes auxquels il a participé pendant plusieurs années: PEAN (au sein de l'Association CRISIS à Toulouse) dont l'objet de travail est intitulé "acheminement vers une clinique éducative" et l'EFEPS à Paris qui travaille sur le thème de "l'argent et la dette dans les pratiques sociales".

"L'expérience est une lanterne qu'on porte dans le dos" disait Confucius.L'expérience, lorsqu'elle est mise au feu du langage, peut porter des fruits et se transmettre. Alors elle n'est plus cette lanterne sourde que l'on porte dans le dos, comme le disait le penseur chinois, mais un éclairage devant soi pour une pratique quotidienne qui sans cela resterait dans l'ombre. Ce travail de formalisation , ce chantier qui s'ouvre à nous, est la condition pour que quelque chose de "l'invention du social", en construction permanente, puisse s'inscrire dans des processus de filiation.


 

Copyright © par ASIE-PSYCHASOC
n° de déclaration : 91.34.04490.34

< site créé par meliwan  >