Accueil  --  Actualités  --  Textes

 


LISTE DE SUPERVISEURS


 

REZO Travail Social
Connexion au REZO Travail Social

 

ASIE-PSYCHASOC
11, Grand Rue Jean Moulin
34000 Montpellier

Tél : 04 67 54 91 97
asies@psychasoc.com

 

   

Textes > fiche texte

Questions d’autorité

Suggérer à un ami Version imprimable Réagir au texte

Joseph Rouzel

lundi 19 décembre 2005

« La culture désigne la somme totale des réalisations et dispositifs par lesquels notre vie d’éloigne de celle de nos ancêtres animaux et qui servent à deux fins : la protection de l’homme contre la nature et la réglementation des relations des hommes entre eux » Sigmund Freud, Malaise dans la culture .

« Die Menschen sind autoritätsglaubig. (Les hommes ont foi en l’autorité). » Sigmund Freud Lettre à Einstein de septembre 1932, « Pourquoi la guerre ? » in Résultats, idées, problèmes .

L’autorité n’a rien de naturel, elle est essentiellement culturelle. Elle s’organise autour de deux pôles. D’abord des représentations sociales, des valeurs fortes, des principes, des grands organisateurs sociaux ( religions, philosophie, art, politique…), des mots - phares (liberté, égalité, fraternité), une Référence affirmée à ce que le philosophe Dany-Robert Dufour nomme « des grand sujets » 1 , « un Grand Tiers » comme le souligne le psychanalyste Jean-Pierre Lebrun 2 , autant de reprises de la notion de transcendance. Bref une société ne s’organise qu’autour de ce qui fait autorité et permet de réguler la jouissance de chacun de ses membres.

Ensuite, un deuxième pôle découle logiquement du premier, l’autorité ne se décrète pas, elle est conférée. Elle ne se déploie qu’à travers des agents, des représentants, des passeurs qui s’autorisent de cette source forte transcendante et que l’organisation sociale autorise. Ils s’en autorisent en s’y soumettant. Parents, enseignants, travailleurs sociaux, magistrats, policiers, politiques… participent ainsi dans notre espace social, de cette mise en œuvre de l’autorité, notamment en direction des plus jeunes. La « fabrique de l’homme occidental », pour reprendre l’expression de Pierre Legendre 3 , se fonde de ce qui fait autorité, de ses passeurs et des mises en scène institutionnelles qui en permettent la mise en œuvre : famille, école, quartier, espaces publiques… Les rituels de socialisation constituent autant de mise en acte de l’autorité.

Face à cette question, les travaux des philosophes Alexandre Kojève, Hannah Arendt, Dany-Robert Dufour, Paul Ricoeur, Emmanuel Levinas et autres et des psychanalystes Sigmund Freud, Jacques Lacan, Donald Winnicott, Jean-Pierre Lebrun et bien d’autres devraient nous permettre de soutenir cette réflexion, sans jamais perdre de vue son articulation permanente avec la pratique éducative au quotidien.

1 Dany-Robert Dufour, On achève bien les hommes , Denoël, 2005.

2 Jean-Pierre Lebrun, (sous la dir.), Avons-nous encore besoin d’un tiers ? érès, 2005.

3 Pierre Legendre, La fabrique de l’homme occidental , Milles et une nuits, 2000.

4 Charlotte Herfray, Les figures d’autorité , érès, 2005.

5 Cf. Le texte de Joseph Rouzel sur le site de psychasoc, intitulé « Dire non à la jouissance ».

Commentaires


 

Copyright © par ASIE-PSYCHASOC
n° de déclaration : 91.34.04490.34

< site créé par meliwan  >